• Rumination du 15 Octobre 2015

    Je ne pensais pas  pouvoir convaincre

    ceux qui avaient pris refuge dans les rôles

     identitaires de la termitière

    tous les métiers y étaient représentés,

    chacun programmé avec une ou plusieurs marionnettes pour se justifier.

    Pourtant ils étaient mes frères , comme les arbres et les lézards

    une face de machine et une face humaine 

    une face humaine lorsque la vigilance des vertus prime 

    sur les automatismes de la conscience programmés.

     

     

    Néammoins ils étaient plutòt payés pour orchestrer

     la distribution du monde selon les puissances régnantes

    Ils se présentaient même  comme des délégués divins de Taaroa

    En fait, ils vivaient presque toujours décentrés de l'Oiseau galactique

    et l'homo sapiens qu'ils  sacralisaient 

    avait perdu le savoir de la Vie sans Mort

    et ceux qui se faisaient passer pour des hommes

    avaient étouffé en chacun des survivants

     l'Adam véritable et lumineux

     

    Cette rumination du 15 octobre 2015 a été amorcée par un texte que j'ai  publié début 1968 aux Editions Seghers, page 9 du recueil de ''La souffrance est inutile'', reproduit ci dessous :

     

    Rumination du 15 Octobre 2015

     

    Il s'agit de la  dédicace faite à un ami peintre Bernard Kagane. Mais avant de lui rendre cet hommage, j'exprime d'abord mon scepticisme à l'égard de l'écoute de plusieurs catégories de population. A vrai dire, il ne s'agit pas d'une liste restrictive, qui supposerait que  je me sente compris par des ouvriers, des paysans, des pêcheurs....Si je parle de médecins , de professeurs, d'étudiants, c'est qu'à priori ces personnes sembleraient être spontanément réceptifs à mes préoccupations ...certains certainement l'ont été, mais là je les associe à des policiers, c'est à dire à des personnes dont le rôle serait de perpétuer un contrôle social, de marquer des limites à l'étendue du possible des initiatives humaines, bref de définir et de faire respecter la normalité de ce qui est considéré comme honnête , légitime et sain, les divergences étant perçues comme une aptitude à la folie ou à la délinquance. Si j'inclus dans cette liste les étudiants, c'est qu'alors moi-même je suis étudiant, et même si ce statut n'implique pas de pouvoir, je vois qu'à travers les études ce qui est recherché par la plupart, c'est la voie d'accès à un rôle dans la société. L'amour de la connaissance pour elle même est certes une valeur humaniste enseignée à tout aspirant à des activités nécessitant une responsabilité éthique et non purement mécanique. Mais dans les faits les aspirations des étudiants me paraissaient majoritairement opportuniste. Dans toute société, on observe une adhésion spontanée aux valeurs établies, qu'elles soient sensées ou non, et celui qui veut s'intégrer à une fonction offerte par cette société  a tendance à se conformer à ce qui lui vaudra une approbation. Moi mème , pour ne pas  me retrouver marginalisé dans un environnement psychiatrique, j'avais appris à répondre aux tests d'une façon rassurante, mais bien sûr si je m'exprime librement dans un ouvrage, mon but n'est pas promotionnel, les tests et les examens y suffisent, il est plutôt d'y voir clair et de communiquer sans automatismes. Je compare à des automates les personnes tenant les rôles cités ci dessus, avec une restriction, car je me méfie des schématisations hâtives , et je sais  aussi que même si la société est en partie balisée par des valeurs erronnées ou perverties, chacun des protagonaistes humains porte en lui autre chose qu'un robot dénué de sensibilité. Ce qui est paradoxal c'est que j'inclus les artistes dans ma liste de rôles à pauvre écoute. Pourtant à cette époque là j'avais un succès certain dans le monde artistique parisien. Mais il s'agissait plutôt d'un effet de mode, comme il s'en produit lorsque des personnalités influentes du monde de la culture crient au génie pour faciliter l'existence d'un jeune artiste adopté. Beaucoup répète en écho le dithyrambe, mais ce sont souvent les mêmes qui jaloux , dévaluent par ailleurs le concurrent. ainsi le monde artistique me semblait saturé d'arriviste, je veux dire de jeunes gens ''bien nés'' à qui les poisitions financières et mondaines familiales font espérer devenir des artistes reconnus, ceux qui ne peuvent se maintenir dans les cercles de décisions culturelles se trouvant rejetés dans le rôle d'amateurs, de cireurs de bottes  et autres fonctions alimentaires. Bref , les artistes  rencontrés à Paris me paraissaient tellement assoiffés d'approbation, que je ne pouvais les distinguer des aspirants aux rôles professoraux, ils étaient même plus dépendant car il ne leur suffirait pas de donner le change aux examents, ils étaient contraints de sacrifier sans relâche, à cause de la fragilité des engouements ,aux bien-pensances  conformistes et anticonformistes. Ainsi dans les diverses sociétés la perception du monde est généralement limitée à ce qui fait consensus dans les hiérarchies. Des eskimos apprennent à voir de nombreuses nuances entre le bleu et le blanc en utilisant des mots spécifiques intraduisibles pour les distinguer, et les églises amérindiennes du peyolt  se perçoivent à leur façon  chamaniques ou chrétiennes . Chaque société d'insectes a ses propres schémas totalitaires sacralisés ou des parts d'autonomie accordées aux couples ou individus qui la composent. Ainsi les catégories sociales que j'avais citées tissaient des repères pour leur société, et savaient faire peur, que ce soit par la sanction policière, le constat du hors sujet par l'intellectuel  ou le ricanement de l'artiste mondain. Mais alors quelle est cette voix qui crie comme poignardée sur un mur qu'elle a été massacrée par l'homme ? on peut concéder qu'en chaque créature humaine mécanisée par un rôle vécu de façon caricaturalement instinctive subsiste une part d'humanité, mais comme la définition même de l'humanité est du ressort des ''fantoches'', ceux ci se permettent, sans s'en apercevoir, d'assassiner les germes évolutifs de leurs congénères en même temps que leurs tentations régressives. Les affirmations de Galilée sont taxées de signes d'orgueil par les inquisiteurs qui ont , eux réputations d'émissaires humbles de Dieu. ce sont eux qui définissent l'hérésie alors qu'ils sont l'expression même de l'hérésie à la Conscience cosmique, puisque pour avoir accès aux lois de l'Univers , ce sont leurs codes, leurs testes sacrés et leurs moeurs qui font autorité. Projection des limites humaines de leurs perceptions  sur l'identité même du cosmos, et stigmqatisation des investigations scientifiques de la vie intérieure et extérieures, qui doivent se résigner àq la clandestinité , et à l'absence de communication, ou plutôt à une communication qui ne laisse pas de place aux intuitions d'une guérison de la condition humaine incarnée .

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :