•  

    opus 1132 (version du 8 janvier 2014 ) par D.O.Tron

    *

     

    Chaque pays a sa légende et son drapeau pour se mirer

    Et ses exclus qui boivent la cigüe, la coupe empoisonnée

    Quant aux bourreaux  ils se proclament seuls civilisés , protecteurs

    d’espoirs et libertés  sauf pour les esclaves et les tribus exterminées

    ou sainte inquisition qui fait la chasse aux sorciers pour apaiser les paroissiens

     

    Ils  ont appris par coeur de sages sentences

    Les capitalistes travestis de bureaucrates  et de toutes religions mème communiste

    Leur caste se proclame á l’avant garde de nos  conquêtes de l’espace

    et les nantis glorieux murmurent que  les persécutés

    sont une race de menteurs ou qu’ils ont bien cherché leurs infortunes

     

    Dans les livres d’histoire on a sans cesse censuré

    la face de honte de Napoléon lorsqu’il retablit l’esclavage

    Et  des myriades de forfaits, Jeanne d’arc habilement manipulée puis livrée ...

    L’assassin de Jaurès fut finalement acquitté

    Les vaincus seuls devant tous sont jugés , condamnés…

     

    Les temps sont enchantés,les héritiers sont moroses, inquiets, hypnotisés,

    quoiqu’ayant proclamé supérieur leur art de vivre

    Armé de faux témoignages sur les gens du voyage même enracinés

    Et sur les naufragés de Lampedusa et d’ailleurs

     

    Vous qui êtes partis en dépit des tempêtes sur les mers les déserts les océans

    Vous avez cru ce que vous racontait la télévisión

    C’est à dire que l’audace et le mérite

    Sont réellement toujours récompensés

    Et que les pays où l’on enseigne les poètes

    Sont vraiment une forteresse pour les  libertés...

    On ne vous a pas dit par qui vos dictateurs étaient armés

    et comment les chefs bandits de toutes couleurs de peau

    s’étaient entendus pour orchestrer la précarité, la haine et le mensonge médiatisé

    afin de s’emparer de tous rivages fertiles

     

    Vous ètes des milliers ,année après année

    À vous être embarqués  sur les flots, propriétés prétendues des naufrageurs ...

    Il y a les trafiquants de vie à petite et grande échelle

    Les passeurs d’espoirs et de désespoirs patentés...

     

    Et en face il ya ceux qui terrorisés ne croient pas que la justice humaine est si souvent truquée

    ceux qui pensent que les victimes des saccages

    l’ont cherché dans cette  incarnation ou dans une autre

     et qu'ils sont  les ennemis de leurs libertés ...

     

    Nul ne s’est vu bourreau ou victime des chances futures de l’espèce humaine

    Mais seulement comme l’araignée  habile sur son territoire

    À capturer les proies volantes qu’elle a méritées

    La jungle est hérissée de pièges et de leurres sans pitié....

    On prétend que le racisme et l’esclavage ont été éradiqués

    Parce qu’on ne veut pas peser le prix des privilèges

    Banalisés par les réflexes de la frustration du mauvais coeur...

     

    S’ils se sont embarqués ,les voyageurs sans papiers

    C´était pour réduire les probabilités du suicide long

    Ils ont cru aux  messes qui chantaient que nous sommes tous frères ou soeurs

    Et qu’il existe enfin comme on le suggère par affiches répétées

    Une constitution mondiale pour protéger des droits de l'homme de la femme et de l’enfant...

     

    Mais c’était seulement de la publicité !

     

    Peut être alors  si nos amours sont bombardées

    pour avoir comme les oiseaux migrateurs ignoré les frontières

    et qu’on nous dit brigands nous les gens du voyage

    c’est que nous ne sommes pas vraiment des êtres humains, des citoyens

    en dépit des larmes de crocodile des politiciens

    en dépit du courage des lanceurs d’alerte.

     

    Il faut tourner la page des mensonges mortels

    afin qu’on se remette enfin à se parler en langage clair

    Il existe une usine colossale à noyer  l’identité humaine

    Et à rendre hors la loi les vertus proclamées...

    Ici ou là les naufrages sont programmés

    Et ceux qui sont pour le moment encore épargnés

    Détournent leurs regards du labyrinthe

    Ils croient que c’est ainsi  qu’on les jugera innocents

    Et qu’ils éviteront de s’enliser et d’ètre condamnés sans jugement

    Mais il reste impossible en méprisant le véridique

    D’atteindre   cet amour qui donne un sens à l’âme

    Et qui  parce qu’il rayonne apaise celui qui n’attend plus rien 

     

     

     


    votre commentaire
  • La première version de ce poème  a été  écrite à l'aube du 10 Mai 2014  puis enregistrée dans la forêt d'Abalyon avant que je trouve une de mes statues  renversée  et brisée devant ma porte, comme un symbole cristallisé de mes tribulations actuelles . Voici la version 2, du 11 Mai 2014

    MENSONGE, CHANCE ET MALCHANCE

     

    Le mensonge rompt la continuité de la Conscience avec l'Eternité Cosmique.

    Les étoiles gravitent dans le ciel et sont la preuve même de leur rayonnement.

    L'être humain appelle Divines les manifestations les plus diverses de la nature

    Chacun a ses attachements spirituels ou matériels qui sont ainsi sacralisés

    Chacun a sa religion avec ou sans Dieu et ,à travers elle ,se sent justifié dans son narcissisme.

    Cela implique le plus souvent le déni des cruautés exercées par les identités animales

    qui tentent de se justifier par des sophismes mythologiques .

     

    Je ne peux guère parler que de ma propre incarnation, je la connais mieux que celle d'autrui

    et à ce moment de mon existence je dois me battre contre un mensonge d'Etat 

    afin d'exercer mes minces droits d'initiative et de création sur cette planète.

    Il ne suffit pas aux prédateurs d'imposer des lois injustes 

    mais il leur faut à l'occasion les fouler aux pieds pour de pires malédictions occultes

    et nier l'innocence même et les preuves ... l'impunité les fait se sentir invicibles

    Ils savent que presque personne n'a envie de s'afficher durablement du côté des victimes

    et d'ainsi prendre le risque de l'ostracisme dans la poubelle de l'Histoire humaine.

     

    Je vis depuis 6 ans avec Nimozette  et pour ses droits de résidence on m'a demandé

     de réunir une longue procession de justificatifs de mariage, de revenus et d'asssurance médicale

    C'est ce que nous  avons fait, et malgré cela il a été décidé que  cela n'avait été pas fait.

    Les mensonges d'Etat je les ai vu à l'oeuvre dans plusieurs pays sur plusieurs continents

    Et je vais expliquer ce qu'est pour moi la chance et la malchance

    car j'ai connu les deux copieusement, la chance il est possible de s'en fabriquer

    mais la malchance elle est comme le lièvre dans la mâchoire du lion

    Mème pour les puces ce monde est un guet-apens alors pour la conscience 

     il y a au moins deux plans de réalité  ou d'illusion , ou davantage

    d'abord celui des astres qui rayonnent dans la félicité ,et celui des créatures zombies 

    qui ont décrété qu'était divin leur vampirisme de la Vie Cosmique.

     

    Le mensonge rompt la continuité des consciences avec l'Ame extatique du monde

    Ce qui veut dire que les persécuteurs du véridique et de l'amour 

    sont prisonniers de la mort lente, permanente, ils sont des morts vivants

    Evidemment ils ne peuvent admettre que les priorités de leur conscience 

    soient responsables du malheur de leurs destinées ou de celles d'autrui

    puisqu'il ne cessent de tenter de combler leurs frustrations,leur propre carence de félicité

    par leur frénésie de pouvoir et de spoliation, par la conquête d'autrui .

    Et c'est ainsi que des espèces animales entières ont établi des labyrinthes infernaux 

    sur quelques planètes minuscules perdues dans les Voies lactées

    afin de perpétuer la divinisation de leurs instincts et les limites de leur perception.

     

    Face à cette prison de la termitière pseudo humaine et pseudo divine

    il y a la chance spirituelle de l'amour, de l'art et de la science

    à ne pas confondre avec l'usage arriviste de ces pratiques

    qui consiste seulement à s'intégrer à la distribution des prix par les hiérarchies zombies .

    En effet, le mensonge ne peut survivre sans célébrer le véridique et s'en déguiser 

    aussi toute l'histoire humaine est constellée d'héroïsme culturel crucifié.

    Sur le plan de la conscience des étoiles la mort des résistants est une victoire de la Vie 

    tandis que la survivance des rituels prédateurs  est une victoire de la mort.

     

    Alors  bien sûr les morts vivants ont calomnié jusqu`à la Lumière des galaxies

    Ils se voient seuls conscients dans l'univers et le soleil comme une sorte de machine  sans vie

    alors que leur propre vision et respiration dépend de sa danse

    et c'est ainsi que l'évolution de cette planète a été suspendue par les créatures zombies qui l'ont colonisée.

    D'un paradis ils ont fait des empires de galériens et de mendicité

    Alors  par millions  des âmes blessées se proclament poètes 

    afin de trouver les mots d'une évasion ou d'un couronnement.

     

    J'ai vu mes contemporains réagir diversement à mes chances et malchances

    car chacun campe dans les limites de ses sens, qu'il s'agisse de l'aigle , de l'abeille ou du cheval.

    Les uns , parce qu'ils ont capitulé devant la bête immonde pour devenir leur botte

    ont carrément écarté mon témoignage comme indigne d'être examiné.

    Dès le début ils ont baillé  d'ennui et m'ont décrété handicapé narcissique de l'esprit

    sans voir qu'ils sacralisaient  leurs propres prisons  

     et qu'en dépit du confort ils s'étaient eux même damnés.

    Ils ont mis en doute les preuves élémentaires de la véridicité

     car ils n'ont pas pris le temps de les examiner

    ils m'ont instruit de la fatalité de la prédation , et l'ont nommé réalisme en tentant de s'y épanouir

     

    D'autres m'ont expliqué que tout être humain est libre entièrement de son destin sur cette planète.

    J'avais donc choisi de trouver  des problèmes en croyant sincères les discours officiels sur l'éthique

    et donc je n'avais qu'à m'en prendre à moi même de ma naïveté asociale

    et découvrir le Divin en toute chose, y compris les abattoirs de l'humanité et ses latrines

    Ce qu'ils appelaient Dieu et le bonheur ressemblait à la bête dont ils glorifiaient les membres et la logique prédatrice.

     

    D'autres  ont seulement craint la contagion du malheur, puisque mes choix m'avaieent porté la poisse

    Ils n'ont pas vu qu'en capitulant face au mal, ils s'étaient enchaînés aux malheurs

    en toute liberté ils se préféraient cancrelats derrière les placards

    et jugeaient inconcients les oiseaux visibles pour les chasseurs.

     

    et puis il y a eu ceux qui se sont réjouis de l'occasion de nous piller ,

     de nous placer   dans la dépendances de leurs profits, de leurs virus et anti virus

    comme si c'avait été  pour eux un don de leur Dieu que l'on soit de droits citoyens, 

    de droits de  se défendre , de tracer notre chemin hors de leur atteinte.

     

    Il y a eu aussi ceux qui ont trouvé  que j'exagèrais avec mes témoignages de malchance

    vu qu'en fait qu'ont ils vu - ils de moi, sinon une incarnation de toutes les chances ...

    En effet pendant qu'ils durent ramper dans les villes  maudites et prostituer leur vie

    Voilà que je passais mon temps pendant des décennies

     à danser sur les falaises et au bord des lagons, à peindre et à chanter

     toujours accompagné de vahinés de rèves et ils se sont demandé

    ce qui avait pu les attirer et les fixer si longtemps chaque fois à l'illusion d'un tel looser...

    Du coup pour cela c'est une sorte de justice  le  mitraillage des oiseaux migrateurs

    En fait ils me voient seulement comme un privilégié,

     comme si j'avais hérité de mes choix, et n'avaient pas sans cesse pris des risques.

    Eh oui je n'ai jamais  capitulé quand je n'étais pas acculé dans une niche 

    seule une haute idée de l'espèce humaine pouvait me motiver à l'incarne encore

    mais me voilà cerné, presqu'échec et mat, sauf que ma conscience reste limpide et libre

    alors que sonne le temps de la vengeance des cancres  mystiques désormais aux postes clés .

     

    j'ai entendu aussi ceux  qui face aux répressions absurdes

     affirment qu'il n'y a pas de fumée sans feu, pour eux 

    toute puissance étatique est morale, par définition,

     ils ont grandi dans cette idée et ils s'y tiennent

    ils ne veulent pas démériter de la termitière

    ce qui veut dire que les victimes sont pour eux des tricheurs

    enfin tombés sous le couperèt de la justice.

     

    Puis il y a ceux qui considèrent que toutes nos tribulations sont le fruit de notre imagination.

    ce sont mes convictions idéologiques qui m'ont tout fait inventer. pour eux je suis un fanatique,

    et mes persécuteurs sont  des purs, des honnètes, je n'ai pas compris leur message

    il y a ceux aussi ceux qui me disent victimistes, défaitiste, une cigalecar

    ils connaissent d'autres couples qui n'ont connu aucun de ces barrages

    Couples d'un autre temps ou d'un autre lieu, qui n'ont pas galéré pendant des années

     dans mille papiers pour devenir des sans papiers

    Quant à ceux  qui ont dû et pu pendant une décennie se battre devant plusieurs tribunaux

    On leur dit qu'ils furent bien chanceux d'avoir affaire à des civilisations 

    qui  donnent l'opportunité d'un peu de justice à payer plutòt que d'être direct fusillé...

    Qui voit les conséquences de leur tribulations sur l'organisation de leur existence, 

    ni que mème des individus jadis capables de succès ont été  placés 

    en situation chronique d'échec et de ruine par le déni de leurs droits...

    Non chacun aurait fait mieux, et pour cela disent jouir

    de la programmation qui leur fut proposée.

     

    Il y a mème ceux qui ne comprennent pas que lorsqu'on épouse une peau de boudin, 

    on n'aille pas vivre chez les peaux de boudins, 

    au lieu de venir polluer la culture de l'Europe

    dont ils se voient les authentiques espèces sdavantes à protéger.

    Bien sùr si j'avais su que n'étaient qu'hypocrisie

    les affirmations télévisées des ministres sur le soin apporté aux dossiers ,

     et que les  étramgers que l'on disait méritants  étaient seulement  les plus riches ,

     mème bandits, je m'y serai pris autrement pour réaliser mes rèves.

     

    A vrai dire pendant la première moitié de ma vie, c'est en Inde et en Indonésie que j'ai tenté de m'installer,

     mais mème si j'y étais heureux  avec un budget d'ascète, 

    aprés dix ans au fil des lois qui changent et des régressions déguisées en progrés

    je n'entrais pas non plus  dans le cadre financier souhaité ni des allégeances recommandées

    Et  mème aujourd'hui ce n'est mème pas en Espagne 

    que j'aurais choisi de vivre avec Nim mais au fenua polynésien .

    Mais le responsable chinois des cartes e séjour à Papeete

    m'avait expliqué que la procédure nécessitait d'abord d'ètre autorisé  dans l'espace Schengen .

     

    Puis il y a ceux qui nous ont dit que les vrais responsables de nos tribulations

     étaient tous les tricheurs, les faux couples auant auparavant contracté des mariages blancs (comme Sonia Delaunay)

    Donc s'il y a eu des escrocs juifs et des terroristes arabes, il était  normal pour eux que tous juifs et arabes soient soupçonnés d'abord

    Pour eux il était préférable de voir des innocents en prison plutòt que des coupables en liberté .

     

    Il y a encore ceux qui me disent que tout le monde a ses problèmes et que chacun doit les assumer seul en vrai adulte

    Leurs problèmes généralement se limitent à des contrariétés, ou des désillusions

    Ils ont investi dans le marécage et y ont perdu la joie vu les traquenards

    ayant préféré imiter le crocodile plutôt que l'agneau jugé irréaliste.

    Et ils voient sur le net que bien d'autres humains doivent subir tellement plus que  ce que je subis

    et cela je le sais, je suis au bord du précipice des rapports de force animaux et je vois que d'autres y sont tombés

    Devrais je me taire juste parce que je n'ai pas encore comme eux été privé de la parole ?

     

    Puis je vois tous ceux qui jadis victimes sont devenus bourreaux

    et ceux qui ricanent en montrant du doigt les ségrégations exercées par les chefs de tribu du Sud

    Je ne  nierai point ces infractions aux droits humains , je les ai subies ou observées, Nim aussi

    mais  je ne vois pas pourquoi les esclavagistes d'un camp justifieraient ceux de l'autre.

    Avant hier un cousin de Nim a été tué sur la mer

    pour avoir pêché dans les eaux revendiqués par des pècheurs d'un pays voisin.

    Les castes  se sont partagées le bétail humain sur la planète et perpétuent l'identité mortelle

    et  face à leur conquête impitoyable il y a ceux qui rejoignent leur rang pour des joies anthropophages

    or c'est plutôt par l'utopie clandestine que peut se libérer du temps et de l'espace pour la joie

    par une fidélité aux valeurs et aux vertus 

    quoique les trajectoires soient  ventriloquées par les théâtres de la trahison et les foires d'empoigne.

     

    Décidement est ce bien sur cette planète qu'il y aurait les germes d'une vie intelligente ?

    dans l'esprit  est le refuge  de la connaissance, et dans l'àme le refuge de l'amour ,

     celui qu'on donne et reçoit des étoiles, en imitant leur harmonie, leur équilibre, leur danse.

    Peutètre se perdront nos semences  mais elles nous auront fait croître dans la dignité des arbres

     

    Car il y a ceux aussi , très rares pour l'instant, qui tentent d'inverser méthodiquement

    le sens de l'histoire  devenue inhumaine en dépit des découvertes qui promettaient de la guérir.

    ils sont devenus mes alliés et en cela les alliés de la Vie en eux mêmes

    ils savent ne pouvoir espérer aucune durable  libération de l'âme s'ils se lavent les mains du mensonge conquérant 

    Ils savent que la positivité n'est pas de se voiler la face devant la négativité , mais de la transmuter

    et qu'il est vain de changer les lois si on remet pas en cause  la superstition de nos instincts 

    Dèraisonnable est la bète qui se crève les yeux  pour ne pas s'avouer qu'elle est terrorisée.

     

    Non je ne m'excuserai plus de parler encore de moi-même, de celui que je suis fini et infini

    car  je suis las des tyrans hypnotisés par leurs certitudes 

    et qui ont des solutions pour tout destin dans leur propre cage

    Mais  chance et malchance d'autrui ne sont que des prolongements  de nous mêmes

    et  même dans la termitière c'est là que commence l'Ecoute  des lois de l'univers 

    et que  par l'alliance des consciences  peut être construits des Paradis jusque dans la matière

    à la mesure évidemment des savoirs et illusions de toutes les espèces animales.

     

    Oui, cela est Utopie, utopie qui tour à tour rassasie et fruste l'aspiration de l'âme 

     et il reste possible que le Mal revendiquera toujours quelque part sa liberté 

    et qu'elle lui sera accordée dût elle engendrer des générations d'aveugles, mais le désir

     

    semble pour les créatures l' unique sentier  pour  évaluer chance et malchance

    et faire  peut-être un jour le choix de la véridicité

     afin s'évader leurs identités et de leurs dérisoires jouissances d'égo 

    et de leurs sophismes sur la relativité du bvrai et du bon

    et de  sa pesanteur, et de son ignorance et vorace, 

    et apparemment la solution n'est pas sur le plan des égos animaux.

    Bien sùr certains prétendent qu'Hitler et autres Judas sont des outils d'un plan Divin.

    certes le Divin est partout, mais le savoir n'est pas le voir.

    Ce serait plutòt l'opportunité du diabolique dans l'éducation et le commerce

    tandis que ceux qui renieront les hiérarchies zombies 

    se sauveront par leur révolte organisée contre le mensonge factuel

    Ils auront trouvé l'élan de la quète sans ombre et sans mort 

    et laisseront leurs pistes en héritage aux voyageurs de passages sur la planète.

     

    Le combat par son propre processus  est une victoire de l'Amour.

     C'est en résistant campés dans le véridique factuel que l'on récolte pour nos âmes 

    un présent éternel, des fruits spirituels durables et stables 

    sans lesquels toute matière se fait épouvantail

    Et si je parle de l'immortalité ce n'est pas celle des castes

     et de leurs  des académies poubelles de luxe , mépris  et vanité

    avec leurs bhramanes et mandarins travestis d'arguments tribaux d'autorité.

     

    Oui je suis toi qui a rejoint le combat alchimique et social et déserté les ambitions de la parade

    en oeuvrant autant que possible pour un saut évolutif des consciences animales

    hors de l'institutionnalisation sacralisée  des mensonges et des inquisiteurs.

     


    votre commentaire
  • Photographies de peintures  de Jérôme Bosch :

     

    version 3

    ____

     

    J'ai encore fait un de ces rêves ! 

    C'était dans un tunnel qui allait vers le haut.

    Peu à peu ,comme j'avançais 

    l'obscurité s'approfondissait .

    Apres quelques kilomètres, il y avait comme une muraille, 

    avec un tout petit trou qui laissait passer la lumière, 

    une porte minuscule, et devant

     mon ange gardien,Sri  Agastyar ,qui m'attendait. 

    .

    Chaque fois qu'il m'était apparu,

     toutes les difficultés avaient trouvé leur solution. 

    Pas toujours les difficultés matérielles de l'incarnation humaine,

     car elles se multiplient tellement vite, 

    comme des lapins en cage,ou comme les chèvres qui

    sur  l'île Mehetia,avaient tellement dévoré toutes les jeunes pousses, 

    que les sources avaient reculé plus profondément dans la Terre.

     

     

    Mais lui, Agastyar, il était lumineux , et c'était contagieux. 

    Alors qu'importaient les enjeux de l'échec et de la réussite 

    dans cette peau d'animal, qui bientôt ne serait qu'une vieille mue,

     juste bonne à jeter aux asticots... 

    quoique  les asticots, parait il ils n'en veulent pas, 

    lorsqu'on  a juste tendance à sécher

    et pas à pourrir ....

     

     

    Je  lui avais demandé maintes fois, à mon ange gardien ,

     d'habiter mon corps pour toujours. 

    Mais il m'avait répondu : " Dominique !

     il n'y a pas que toi que je dois aider à y voir clair sur cette planète !

    Tu dois donc cultiver les traces de mon passage,

     et puis un jour peut-être, tu m'aideras dans ce travail, 

    tu entreras  dans un de ces corps déboussolés,

     et parce qu'il aura la nostalgie de ta danse,

     tu le feras voler dans la Lumière .... 

    et comme toi il devra apprendre à s'y maintenir,

     à trouver son être réel dans ce monde de fiction..."

     

    Et là maintenant dans mon rêve, il  paraissait  si simple 

    de passer par la porte minuscule où pointait la lumiere.

     il suffisait de n'être presque plus rien du tout, 

    donc petit comme un atome de clarté,

    et dedans  immense comme l'univers entier.

    Pour  cette gymnastique, il faut se donner tout entier, 

    au point que le corps animal n'est plus à la fin 

    qu'un outil pour les Rayons Divins ...

    Et le jour où il est épuisé

    on est devenu un rayon de lumière soi même...

    On l'avait toujours été quelque part

    mais sans s'en souvenir.

     

    je passais donc la porte, mais je revins bientôt dans le tunnel, 

    pour converser encore  avec mon maître phosphorescent, 

    qui donnait des explications sur le seuil

    et qui m'avait guidé jusqu'à cette liberté

     

     Il me dit :

    "- ah tu as compris que tu étais en train de rêver

    , et que j'avais quelque chose à te montrer pour t'encourager."

     A ce moment là , j'entendis des grommellements.

     C'étaient des âmes affublées de formes cabossées,

     

    L'une d'elle se plaignait :

     - C'est quoi encore cette farce ? 

    Est-ce que je suis en train de mourir, 

    ou est-ce qu'on va me laisser retourner à mon travail ? 

    j'ai tout un pays  à gouverner, moi... 

    alors qu'est-ce qu'on me convoque ici,

     au milieu des cafards puants... 

     

     

    - Eh donc toi, répondit une autre de ces âmes errantes

    pour qui tu te prends ?

    "- Figure toi, pauv con, 

    que tu es en train de faire perdre son temps 

    à un roi de France

    Nas tu jamais entendu parlé de Kossar 1er , 

     grand balayeur au service des mâitres de l'univers.

     Et toi , pour qui tu te prends , cafard?"

     

    "- Moi, monsieur, je suis Maniswami, 

    homme de main  du village de Tanthirayankuppam, 

    de la caste des Chettiars,

     c'est à dire des pêcheurs de la côte de Coromandel

    , et je n'ai jamais entendu parlé de toi....

    C'est moi qui faisait désigner les chefs, 

    ça faisait bien mes affaires. 

    Je  n'avais donc pas le temps de m'interesser à toi, nabot,

     et à ton petit pays de merde "

     

    Alors une troisième voix se fait entendre :

    "- Eh cafard, la ferme !

     Un peu de respect tout de même, devant notre suzerain. 

    Sache que moi qui te parle, j'étais Akawa,

     le frere du roi Godibon du pays Mékako ! 

    Insolent ! tu mériterais d'être vendu comme esclave !

    et que si tu veux éviter le mauvais sort, 

    Tu dois apprendre à respecter les hiérarchies, 

    ne serait ce que pour éviter le mauvais sort , ignorant !

    Moi, moi, moi, qui possède tout un peuple et 40 épouses, 

    mais aussi Kossar 1er , notre bienfaiteur , notre suzerain

     qui protége notre indépendance !"

     

    Une quatrieme voix se met alors à rugir :

    - Je savais bien que vous en Afrique, vous êtes tous des vendus. 

    C'est pour cela qu'on vous l'a donnée votre indépendance, 

    et qu'à moi on me la refuse

    mais on va me laisser entrer au paradis, moi

    moi qui met la croix de notre séigneur à côté de mon nom 

    sur les bulletins de vote ,

    moi qui protège le pur maohi de la pollution de la race blanche

    ces traitres à la vraie religion !

     

    "- et qui es tu donc, l'invendu ? " ricana Maniswamy .

    - Je suis Karos 1er le roi du Pacifique...

     Mon pays est plus grand que l'Europe,

     mais encore sous le joug colonial,

     nous sommes les derniers chrétiens, 

    persécutés par ce diable appellé Kossar

    qui se dit grand balayeur 

    au service de la civilisation chrétienne. 

    Or, j'en témoigne ;

    c'est lui qui me casse mon balai

     à chacun de mes nettoyages,

     c'est lui que nous devons empêcher d'entrer au Paradis , 

    et c'est pour cela que nous sommes là, mes frères !

     

    Kossar  1er pouffa un peu, et fit remarquer à Karos :

      - Eh, l'identité chrétienne , elle ne t'appartient pas. 

    C'est nous qui te l'avons apportée, 

    à l'époque où vous voliez des clous  sur nos bateaux

    et vous imaginiez qu'en les arrosant 

     vous alliez faire pousser des arbres à clous ! 

    Pauv con !

     

     Kossar  1 er s'adresse alors  à mon maître   : 

    eh toi le planton, peux tu m'expliquer  où l'on est

     et pourquoi je suis dans la même file d'attente 

    que ces abrutis et ce cafard,

     qu'ai-je en commun avec eux 

    qu'on me fasse subir leurs démangeaisons ?

     

    Mon ange gardien se mit à rire de bon coeur 

    de voir ce fou de Kossar le traiter comme un valet, 

    et il lui répondit :

     

    -  Apparemment vous êtes des gens trop importants 

    pour  entrer par la petite porte au paradis

    Vos âmes se sont enflées d'une mauvaise vapeur d'orgueil

    qui semble mettre du temps à se dissiper. 

    Pourtant la lumière 

    qui passe par le trou de cette serrure 

    vous attire encore , l'espoir n'est pas mort  ...

     

    Kossar 1er  le bavard agité, réplique alors :

    - Je ne vois pas en quoi ces gens sont importants

    on ne devrait pas mélanger les torchons et les serviettes

    et toi , gardien , vas dire à ton patron

    que le roi de la France mère ainée de l'Eglise

    veut lui parler en tête à tête !

     

    Réponse :

    - Mais tu te trompes tous ces gens

     sont comme toi des gens trop importants

    pour passere pare le trou de serrure

    du paradis !

    Toi le français arrogant, fils de hongrois réfugié

    te voici donc en bonne compagnie

    avec le  mékako arrogant , le tamoul arrogant,  et le  tahitien arrogant, 

    vous vous mettez pres de la porte parce que vous attendez qu'elle s'ouvre

    mais si tu regardes bien tout autour dans la pénombre

    d'autres grands rois comme toi attendent depuis des siècles

    prisonniers de leur ennui

    et attendant qu'on les serve

    alors qu'ils ont besoin tellement d'étudier 

    et de secourir les parias pour parvenir 

    à franchir la porte du Paradis ..;

    Je ne suis pas un vigile  comme à la porte

     des consulats de ton pays en Afrique

    où lois officieuses et officielles 

    ne coîncident pas ...

    Je suis là pour répondre aux questions, et expliquer

    qu'il reste à tous possible de passer par ce trou de serrure ...

    D'ailleurs un dromadaire y est entré tout à l'heure

    ou plutôt son âme, il avait déjà compris dans le désert

    le sens  et les limites de  son incarnation

     Mais la vérité du dromadaire illuminé 

    est taxée d'irrespect et d'erreur entêtée  

    par tous ces rois et leurs valets dévôts ...

    alors te voilà dans la file d'attente avec

     François 1er de France, Saddam Hussein, Bokassa  ,Ben Laden 

    et plusieurs papes animateurs de croisades  

    ainsi que des fanatiques de toutes religions ou causes

    qui sont tres doués en  mimiques de sainteté

    ils  espérent me convaincre d'ouvrir la porte... 

    Mais voilà, on n'entre que par le trou de la serrure

    il faut d'abord devenir une clef !

    Regarde, ces  rois sont maintenant comme des sans papiers 

    qui passent des nuits devant une préfecture , 

    mais les plus humbles sont déjà entrés au paradis ...

    Mais pour les orgueilleux c'est la vie de bête éternelle  

    devant la porte  jusqu'à ce qu'ils comprennent

    comment se faire tout petits, même en perdant la face

    afin de se glisser par le trou de cette serrure 

    d'où les éclaire un peu la Lumière ...

    n'es tu pas fier  d'être  parmi 

    de rois et  gens importants, 

    dans la même file d'attentente

    ils se sont éloignés de l'entrée par mépris ..;

    vexés ils ont décrétés que cette lumière

    n'éclairait rien, trop minuscule

    et  ils attendent depuis si longtemps, 

    que  maintenant ils se taisent car ils commencent à se dire

    que je vais les laisser passer puisqu'ils ont arrêté de brailler

     

    "- Ah donc si on la ferme tu vas nous laisser passer  ?

    tu sais que tu ressemble à ce grand saint Sri Agastyar 

    qui a grande réputation dans mon pays ? "

    suggère Manisam avec une modestie affectée

     

    - A vrai dire, répondit mon maître, 

    ce n'est pas en mon pouvoir de vous  laisser passer. 

    Je crois  qu'arrivé devant cette porte 

    vous êtes automatiquement traités

    comme  vous avez traité vos contemporains.

    Alors comme vous faites partie des gens

     qui ont embêté beaucoup de monde, 

    ça vous fait beaucoup attendre , 

    Mais vous pouvez aller vous distraire sur cette montagne ,

    et méditer un peu sans pour autant entrer 

    dans le pays des Iwawas. Là ce sont des zombis

     anthropophages qui mangent même les âmes,

     sauf qu'ils n'en viennent jamais à bout.

    Du coup certaines des âmes se font même si petites

    afin d'être épargnées , inaperçues,

    qu'en rappliquant en courant

    elles parviennent à passer sans peine par le trou de la serrure !

     

    - Je ne suis pas d'accord, planton, lance Kossar,

    je te défie de me trouver un seul homme de valeur

    que j'ai jadis tourmenté, quand j'étais encore incarné !

     

    - Et moi de même , rugit Akawa je n'ai fait que défendre la coutume

    et le respect des anciens contre les insensés

     

    - Bien vrai, dit Manisam, que moi aussi 

     je n'ai fait que mon devoir

    celui que ma conscience m'avait donné

    et j'ai chassé les impudiques pour que le peuple ait un exemple

    d'homme tamil qui ne se laisse pas marcher sur les pieds

     

    - Mais ,ajoute alors Karos 1er, roi du Pacifique, 

    le peuple avait besoin de moi !

    Jusqu'à quand nous les grands guerriers, 

    les porteurs de la parole de Dieu lui même

    nous nous abaisserons comme des prostituées

    Nous ne sommes pas les danseuses de la France 

    mais j'ai su toujours être courtois

    avec tous ses gradés et ses guignols, même au sommet !

     

     

    Sri Agastyar se tourne alors vers moi

    qui était assis sur le rebord de la serrure comme un liliputien ;

    et il affirme :

    eh bien voilà, je vous présente ... DomDom System

    L'exemple même du citoyen 

    à qui vous avez tous les quatre pourrit la vie

    durablement, alors qu'il était un grand bénévole 

    pour partager tout ce que je chuchotais à ses oreilles 

    pour que malgré vos bombardements aveugles

    il continue à semer ses clés dans la sérénité

    en dépit de la fosse aux lions où vous l'aviez acculé !

     

    Les voix fusèrent, ironiques :

    - Qui  ça ? DomDom comment ?

    - un illustre inconnu celui là !

    - eh bien il peut nous remercier,

     puisque ça l'a rendu si petit, 

    et qu'il peut passer .

     Mais que fait il encore de ce côté ?

    -  T'aurais pas bu, planton ? Tu hallucines !

    Ta vedette on ne la voit même pas .

    - Sûrement  encore un poète, un danseur, un saltimbanque

    - un prétentieux , un narcissique, un sorcier, un ingrat, un mythomane !

    - Ou alors un peintre ! 

    Quand j'étais dans mon équipe de foot,

     et qu'un nase ratait le ballon, 

    on lui disait : t'es un vrai peintre toi !

    Recycle toi ....

     

     Et derrière , on entend maugreer 

    comme par mimétisme,

    tous ceux qui attendent perpétuellement , 

    avec des pensées cancrelats qui parcourent

    les entrailles de leurs corps à moitié morts

    tous ces grands rois  et leurs larbins décorés

    ont  en effet suivi  la conversation  ...

    Ils   sentent qu'on leur reproche

     d'avoir fait souffrirdes innocents, 

    alors ,plutôt que de se rapetisser 

    en demandant le pardon pour avoir 

    défiguré la planète

    ils disent que l'erreur judiciare est humaine

     ils jurent qu'ils n'étaient pas vraiment responsables, 

    et qu' on ne fait pas d'omelettes sans casser les oeufs

    et que chacun chez soi ,les chèvres seront bien gardées

    Ils protestent , car selon eux on insulte leur dignité

    Certains même sont tellement fâchés 

     qu'ils partent vers la montagne des iwawas

    où là pensent ils in va les acclamer

     

    Alors mon maître se dédouble, et me dit :

    Saute dans mon coeur bleu , à l'abri

    je vais te montrer ce qu'il arrive chez les iwawas

    aux despotes de toutes tailles quand

    ils  préfèrent  adopter pour se rassasier

    la compagnie et l'espérance des zombis iwawas ...

     

    Bien sûr je saute...

    Avec mon ange gardien je me sens  en sécurité.

    Même quand j'étais incarné , il était mon refuge 

    face aux problèmes administratifs et financiers

    ensuite j'avais la banane pour réconforter 

    ceux qui m'aimaient et ne me fuyaient pas, 

    qui m'écoutaient même parfois

    moi, Dom dom system, l'éternel écolier !

     

    Alors au pays des Iwawas qu'on survole de haut

    et invisibles car en enfer on ne regarde qu'en bas

    je  vois qu'on admire les colériques 

    les Iwawas invitent les nouveaux arrivants

    à donner le fouet à leurs sujets, les petits diables

    Mais c'est un piege , bientôt il sont enchaînés

    par leurs victimes qui se vengent sur eux

    ils espèrent que cela les fera de nouveau bander ...

     

    Finalement mon maître me dit : 

    "Dominique, ceci n'est qu'un rêve. 

    Dans le monde des formes, les songes  et les fables 

    sont parfois une façon de montrer la réalité 

    telle leque le langage usuel n'y parviendra jamais,

     car il est trop asservi aux réflexes du commerce et de l'animalité.

     Bientôt tu vas te réveiller, 

    et te retrouver dans l'Empire illusoire 

    qu'orchestrent ces âmes damnées.

    Pendant ton existence incarnée 

    tu as su semer les quelques graines que je t'avais confiées, 

    il reste à espérer que ces déments 

    ne parviendront pas à bétonner  les jardins 

    où elles ont commencé à croitre.

     Peu importe l'échec et le succes dans l'assemblée des bêtes. 

    L'important est d'avoir reçu le rayon Divin, et de l'avoir partagé.

     N'attends pas que ces âmes damnées te reconnaissent,

     et si cela arrive, aies crainte aue ce soit une manoeuvre

    afin de manipuler les consciences

     avec un nouvel appât 

    et les symboles que tu leur auras fournis.

     Il te reste donc un  travail à faire, 

    c'est de raconter ton histoire, 

    et pas seulement la tienne, 

     il faut que tu informes  tes contemporains

    sur le mal dont tu es témoin

    cela sera utile aux enfants  et aux repentis 

    pour mieux s'orienter

    et devenir tout petit pour pouvoir passer

    dans le caravansérail du Paradis "

     

    *

     

     

    version 4

     

    ____

    J'ai encore fait un de ces rêves ! 

    C'était dans un tunnel qui allait vers le haut.

    Peu à peu ,comme j'avançais 

    l'obscurité s'approfondissait .

    Apres quelques kilomètres, il y avait comme une muraille, 

    avec un tout petit trou qui laissait passer la lumière, 

    une porte minuscule, et devant

     mon ange gardien,Sri  Agastyar ,qui m'attendait. 

    .

    Chaque fois qu'il m'était apparu,

    Toutes les difficultés avaient trouvé leur solution. 

    Pas toujours les difficultés matérielles de l'incarnation humaine,

     car elles se multiplient tellement vite, 

    comme des lapins en cage,ou comme les chèvres qui

    sur  l'île Mehetia,

    avaient tellement dévoré toutes les jeunes pousses, 

    que les sources avaient reculé plus profondément dans la Terre.

     

     

    Mais lui, Agastyar, il était lumineux , et c'était contagieux. 

    Alors qu'importaient les enjeux de l'échec et de la réussite 

    dans cette peau d'animal, qui bientôt ne serait 

    qu'une vieille mue,

    juste bonne à jeter aux asticots... 

    quoique  les asticots, parait il ils n'en veulent pas, 

    lorsqu'on  a juste tendance à sécher

    et pas à pourrir ....

     

     

    Je  lui avais demandé maintes fois, à mon ange gardien ,

     d'habiter mon corps pour toujours. 

    Mais il m'avait répondu : " Dominique !

     il n'y a pas que toi que je dois aider 

    à y voir clair sur cette planète !

    Tu dois donc cultiver les traces de mon passage,

     et puis un jour peut-être, tu m'aideras dans ce travail, 

    tu entreras  dans un de ces corps déboussolés,

     et parce qu'il aura la nostalgie de ta danse,

     tu le feras voler dans la Lumière .... 

    et comme toi il devra apprendre à s'y maintenir,

     à trouver son être réel dans ce monde de fiction..."

     

    Et là maintenant dans mon rêve, il  paraissait  si simple 

    de passer par la porte minuscule où pointait la lumiere.

     il suffisait de n'être presque plus rien du tout, 

    donc petit comme un atome de clarté,

    et dedans  immense comme l'univers entier.

    Pour  cette gymnastique, il faut se donner tout entier, 

    au point que le corps animal n'est plus à la fin 

    qu'un outil pour les Rayons Divins ...

    Et le jour où il est épuisé

    on est devenu un rayon de lumière soi même...

    On l'avait toujours été quelque part

    mais sans s'en souvenir.

     

    je passais donc la porte, mais je revins bientôt dans le tunnel, 

    pour converser encore  avec mon maître phosphorescent, 

    qui donnait des explications sur le seuil

    et qui m'avait guidé jusqu'à cette liberté

     

     Il me dit :

    "- ah tu as compris que tu étais en train de rêver

    , et que j'avais quelque chose à te montrer pour t'encourager."

     A ce moment là , j'entendis des grommellements.

     C'étaient des âmes affublées de formes cabossées,

     

    L'une d'elle se plaignait :

     - C'est quoi encore cette farce ? 

    Est-ce que je suis en train de mourir, 

    ou est-ce qu'on va me laisser retourner à mon travail ? 

    j'ai tout un pays  à gouverner, moi... 

    alors qu'est-ce qu'on me convoque ici,

     au milieu des cafards puants... 

     

     

    - Eh donc toi, répondit une autre de ces âmes errantes

    pour qui tu te prends ?

    "- Figure toi, pauv con, 

    que tu es en train de faire perdre son temps 

    à un roi de France

    Nas tu jamais entendu parlé de Kossar 1er , 

     grand balayeur au service des mâitres de l'univers.

     Et toi , pour qui tu te prends , cafard?"

     

    "- Moi, monsieur, je suis Maniswami, 

    homme de main  du village de Tanthirayankuppam, 

    de la caste des Chettiars,

     c'est à dire des pêcheurs de la côte de Coromandel

    , et je n'ai jamais entendu parlé de toi....

    C'est moi qui faisait désigner les chefs, 

    ça faisait bien mes affaires. 

    Je  n'avais donc pas le temps de m'interesser à toi, nabot,

     et à ton petit pays de merde "

     

    Alors une troisième voix se fait entendre :

    "- Eh cafard, la ferme !

     Un peu de respect tout de même, devant notre suzerain. 

    Sache que moi qui te parle, j'étais Akawa,

     le frere du roi Godibon du pays Mékako ! 

    Insolent ! tu mériterais d'être vendu comme esclave !

    et que si tu veux éviter le mauvais sort, 

    Tu dois apprendre à respecter les hiérarchies, 

    ne serait ce que pour éviter le mauvais sort , ignorant !

    Moi, moi, moi, qui possède tout un peuple et 40 épouses, 

    mais aussi Kossar 1er , notre bienfaiteur , notre suzerain

     qui protége notre indépendance !"

     

    Une quatrieme voix se met alors à rugir :

    - Je savais bien que vous en Afrique, vous êtes tous des vendus. 

    C'est pour cela qu'on vous l'a donnée votre indépendance, 

    et qu'à moi on me la refuse

    mais on va me laisser entrer au paradis, moi

    moi qui met la croix de notre séigneur à côté de mon nom 

    sur les bulletins de vote ,

    moi qui protège le pur maohi de la pollution de la race blanche

    ces traitres à la vraie religion !

     

    "- et qui es tu donc, l'invendu ? " ricana Maniswamy .

    - Je suis Karos 1er le roi du Pacifique...

     Mon pays est plus grand que l'Europe,

     mais encore sous le joug colonial,

     nous sommes les derniers chrétiens, 

    persécutés par ce diable appellé Kossar

    qui se dit grand balayeur 

    au service de la civilisation chrétienne. 

    Or, j'en témoigne ;

    c'est lui qui me casse mon balai

     à chacun de mes nettoyages,

     c'est lui que nous devons empêcher d'entrer au Paradis , 

    et c'est pour cela que nous sommes là, mes frères !

     

    Kossar  1er pouffa un peu, et fit remarquer à Karos :

      - Eh, l'identité chrétienne , elle ne t'appartient pas. 

    C'est nous qui te l'avons apportée, 

    à l'époque où vous voliez des clous  sur nos bateaux

    et vous imaginiez qu'en les arrosant 

     vous alliez faire pousser des arbres à clous ! 

    Pauv con !

     

     Kossar  1 er s'adresse alors  à mon maître   : 

    - Oui,fit Karros 1er, mais explique moi : 

    qu'est-ce que j'ai fait  pour me retrouver

     dans ce même hangar d'attente, 

    dans cette puanteur, avec  cet indien  , 

    cet africain et ce tahitien sans cervelle

     

    - je proteste, fit Maniswami, je ne suis pas un indien, je suis un tamoul, 

    et si me traite d'indien, je vais te traiter de mérovingien  ! 

    Et toi aussi tu sens mauvais, 

    quoique je ne vois  même pas ton corps, 

    c'est ta présence qui empeste l'atmosphère. 

    Tu n'as pas vu qu'ici on n'a plus de nez, 

    alors ce qui pue c'est ta façon de me regarder

     

    - je crois , ajouta Akawa, que si  le portier que voila ne nous répond pas,

     c'est que nous lui avons manqué de respect. 

    Gardien, il est clair que tu es un grand sorcier comme moi-même. 

    En toi je reconnais un frere et un égal, comme aussi en Kossar 1er. 

    Il est le roi de la France, et moi frère du roi du Mékako, 

    Tous les notables connaissent notre sagesse 

    nous ne voulons pas  finir  avec des têtes de cochon. 

    Eminent gardien de ce pays d'outre tombe

    accepte que je mette à ton service ma propre sorcellerie ! 

    Designe moi tes ennemis dans mon pays, 

    je vais les empoisonner, fais moi confiance.

     Nous on connait le respect, la coutume !

     

     

    Kossar 1er était tordu de rire  et  ajouta:

     -  Planton, ne te fie pas à ce fantome,

     il fait partie des êtres qui n'existe pas. 

    Ce n'est pas à lui qu'il faut demander de l'aide, 

    sa sorcellerie est épuisée !

    Il y a un grand malentendu malentendu politique et religieux

    , et le Grand chef de l'Univers va venir éclaicir tout ca .

     Pour l'instant nous en bavons  car c'est le prix à payer 

    pour être de grands guerriers gagnants et méritants 

    Soyons patient  comme François 1er.

     Apres tout dans le monde réel on sait deja 

    que nous sommes des grands rois, 

    et n'est-ce pas, même en Afrique, cousin Akawa....

     

     

    Mon ange gardien les laissa  se calmer , 

    puis se résolut à répondre à la question qu'avait posé Karsso 

    , sur le ton hésitant de celui qui se doute bien

     que ses paroles seront mal interprétées .

     

    - Eh bien voilà.. si tu te trouves 

    avec tous ces gens là, c'est qu'aujourd'hui on fait le point

    sur tous ceux , pauvres ou riches

    qui ont pourri la vie à mon étudiant Oriata ...

    C'est une réunion automatique

    les uns ont empoisonné son quotidien

    par leurs complots, ou leurs rackets

    leurs calomnies, ou leurs chantages

    ou tout simplement par des directives  administratives 

    qui violaient les principes que tu proclamais.

    Selon toi mon élève et sa bien aimée

    menaçaient la civilisation de la France !

    tu les a déclarés immigration subie

    car ils n'étaient pas assez riches

    et toi tu voudrais  être admis dans un vrai paradis ?

    tu n'auras droit qu'à un paradis qui te ressemble,

    une longue file d'attente

     Bref, je vous ai réunis pour qu'en rêve Oriata

    soit rassuré sur la justice Divine

    Elle est automatique, car chacun met son âme

    en généreuse ou méchante posture

    et en quittant le corps où elle avait pu s'orienter

    l'âme rejoint  sa véritable identité

     

    Vous  persécuteurs à force d'ambition,

     d'orgueil , d'aveuglement, d'usurpation

     et de dissimulation vous faites souffrir 

    ceux qui ne suivent pas votre mauvais exemple

    ils n'ont que le refuge  du supramental

    car vos tentatives d'étouffement 

    passent inaperçues, bien déguisées

    et face à l'indifférence apeurée

    vos victimes doivent juste se faire minuscules , se faire oublier

    Du coup ils passent à travers le trou de la serrure

    du paradis, imitez les

     

     

    - Attention, attention, maugréa Kossar 1er,

     je ne connais pas ce monsieur,

     je ne lui ai jamais porté préjudice,

     j'ai bien dit qu'il fallait s'occuper des demandeurs d'asile, 

    qu'ils prouvent seulement être  menacés

    d'assassinat, ce clown prétend être français

    mais pauvre comme il est , il aurait sûrement mendié

    notre pâtée pour sa femme étrangère   ! 

    Je suis innocent !

     

    - Pardon, ajouta Kaross le roi du pacifique, 

    pardon , pardon pour nos péchés.

     De toutes façons, c'est grâce à nous qu'il s'est fait si petit

    Nous, on avait de meilleures graines à semer... 

    moi qui suis roi de l'océan Pacifique,

     il m'est impossible de surveiller toutes les  vagues  

    alors comment savoir qui va nous attaquer

     on a plein d'ennemis puissants  dans le dos, 

    et on ne fait pas d'omelette 

    sans casser les oeufs....

     

    - Je regrette , protesta Akawa,

    nous lui avons vendu 

    des papiers en règle

     mais dans notre coutume, 

    les femmes sont un trésor.

     Ce Monsieur  est un sorcier, avec sa danse 

     et il a voulu s'enfuir sans nous payer le prix

     que notre princesse  valait.  

    Moi personnellement j'avais très tôt financé 

    trois crayons, ou deux, je n'en suis pas sûr

     à cette belle enfant pour l'encourager 

    dans ses études... 

    C'et parcequ'elle a pu apprendre à écrire

    qu'elle a invité  le blanc via le net sans nous avertir

    Avec le temps cette dette a grossi

    or nous avions deja de gros clients ,

     prêts à  l'acheter par chèque, 

    on avait même reçu des avances en cash, 

     il a fallu rembourser,  ce n'était pas facile, 

     on avait déjà partagé entre nous 

     on avait déjà presque tout bu et tout mangé...

    Elle et son amant ont manqué de respect

    pour la sagesse coutumière dont nous sommes

    les défenseurs attitrés !

     

    - C'est vrai, s'étouffa  Maniswami, 

    que nous avions pris ce garçon pour un voleur.

    Il prétendait soigner et enseigner sans salaire

    or ca n'existe pas les gens les gens désintéressés. 

    Donc on était sûr qu'il avait touché des milliards 

    de roupies pour ses activités....

     On l'aimait bien pourtant,

     mais on voulait lui faire un peu peur 

    pour qu'il accepte de partager son gros butin,

     puisqu'il était né chanceux ...

    nous on est pour l'égalité. 

    Lachevre broute où elle est attachée,

     chacun s'en sort comme il peut, 

    et ceux qui ne sont pas un peu bandits 

    ne s'en sortent jamais !

     

    Sri Agastyar, mon maître,laissait parler 

     cette assemblée de fous 

    qui s'était donné le relais pendant toute ma vie 

    pour me tourmenter , et saboter 

    tous mes efforts tous mes succés ...

    Ainsi c'étaient à leur tour  d'être bloqués 

    devant la porte du paradis, 

    sans aucune certitude de pouvoir y entrer , 

    à cause de leur propre démence,

     leurs propres logiques complètement détraquées,

    et pourtant on leur expliquait sincèrement la règle du jeu

    ce qu'ils s'étaient bien garder de faire pour m'enliser ...

     

    mais rien ne semblait pouvoir démystifier

    l'image qu'ils avaient d'eux mêmes , 

    même morts ou à moitié ...

    Celui  qu'ils appelaient Dieu était un grand démon, 

    et ceux  qu'ils prenaient pour anges, c'étaient les diablotins 

    et eux ils les piégeaient pour les vampiriser

    et ils les attiraient dans tous les recoins de leurs âmes. 

     

    Finalement mon maître me dit : 

    "Dominique, ceci n'est qu'un rêve. 

    Dans le monde des formes, les songes  et les fables 

    sont parfois une façon de montrer la réalité 

    telle que le langage usuel n'y parviendra jamais,

     car il est trop asservi aux réflexes 

    du commerce et de l'animalité.

     Bientôt tu vas te réveiller, 

    et te retrouver dans l'Empire illusoire 

    qu'orchestrent ces âmes damnées.

    Pendant ton existence incarnée 

    tu as su semer les quelques graines que je t'avais confiées, 

    il reste à espérer que ces déments 

    ne parviendront pas à bétonner  les jardins 

    où elles ont commencé à croitre.

     Peu importe l'échec et le succès dans l'assemblée des bêtes. 

    L'important est d'avoir reçu le rayon Divin, et de l'avoir partagé.

     N'attends pas que ces âmes damnées te reconnaissent,

     et si cela arrive, aies crainte que ce soit une manoeuvre

    afin de manipuler les consciences

     avec un nouvel appât 

    et les symboles que tu leur auras fournis.

     Il te reste donc un  travail à faire, 

    c'est de raconter ton histoire, 

    et pas seulement la tienne, 

     il faut que tu informes  tes contemporains

    sur le mal dont tu es témoin

    cela sera utile aux enfants  et aux repentis 

    pour mieux s'orienter

    et devenir tout petits pour pouvoir passer

    dans le caravansérail du Paradis "

     

     

    .

     

    ci dessous , image extraite de :

    http://cereales.lapin.org/index.php?number=1441#strips

     

     

     purgatoire

    *

    extrait de la page PTV Catalunya :

     

     

     


    votre commentaire
  • opus 643  : Passeport pour la Dignité

     

    Ci dessus, rassemblement de guitaristes à Darjeeling. 

    ___

     

    version 4

    opus 643  : Passeport pour la Dignité

     Accords de guitare utilisés : 1Bb,1C7,1F, le 1 suggère que le doigt le plus élevé de l'accord est sur la première case en haut  du manche de la guitare . Rythme à 9 temps Takitatakatakadémé  .Poème, flute de pan , bendir et chant par Dominique Oriata Tron.

     

     

     

     

    version 3

    PASSEPORT POUR LA DIGNITE

     

    Je suis l'Ami nouveau, la lumière m'envoie !

    Maeva, Oxona, Omar, Shéhérazade,

    entendez vous  ? Entendez ma chanson  et ouvrez moi la porte ...

    il y a dans nos yeux un or inépuisable

     sobriété, respect, et justice sociale  !

     

    En moi habite à jamais le Berger

    ma flûte a  imité la danse du grand arbre

    accourez amis joyeux et âmes malheureuses

    éloignons nous des ronces carnivores

    évitons l'illusion des prestiges menteurs

    cessons de cheminer vers leurs feux d'artifice !

     

    Je suis le survivant, l'invisible disciple

    apres le dur combat contre la Maladie

    qui voulait pour toujours  vampiriser les îles,

    imposer à la steppe un sourire brutal ...

     

    Je suis le vagabond de la danse des nuages 

    Et j'appelle à l'Union par delà les frontières

    il n'y a qu'une race humaine et sa soif de dignité

    en  langues de soleil diverses pour penser 

    et chanter sur la plage  où finit le Désert !

     

    Je suis l'amant des seins de la Déesse

    Je les ai fait se tendre de parfums magiques

    et elle s'est levée pour fêter l'avenir !

    Créatrice de toutes  Galaxies nous buvons  ton lait

    Tes mains ont enfanté la Perle merveilleuse

    où chacun trouvera vie et prospérité !

    ___

    note de l'auteur : Je sais très bien que la critique des frontières est jugée utopique, voire dangereuse, à droite et même souvent à gauche. On donne comme argument le réveil des nationalismes en Yougoslavie ou ailleurs ...  cela fait deux mille cinq cent ans environ que l'on entend parler , apres Socrate , de citoyenneté humaine, notamment dans plusieurs religions, alors si l'universalisme de l'équité parait délirant ou démagogique, qu'on cesse de se référer à ces penseurs et à ces saints lorsqu'on parle de défendre sa civilisation. C'est évident que de tout temps ont existé des dérives inquisitrices des idéologies universalistes religieuses ou agnostiques voire  athées. Cela prouve simplement que les esprits qui nient l'universalité de l'humain sont dans une position d'imposture avec leurs propres croyances affichées. Qu'ils les dénoncent au lieu de s'en montrer défenseurs. Si on se base sur le fait que l'être humain est définitivement incapable d'organiser une gouvernance sociale mondiale dans un esprit d'équité, et que toute tentative dans ce sens va exacerber les tensions communautaires, on gère le monde comme une réserve d'animaux incapables d'accéder à une conscience universelle. Je reconnais qu'il y a du vrai dans ce constat, mais la vie humaine  qui ne tend pas à une évolution spirituelle, ne fait que s'enliser dans des situations infernales, alors au moins que la conscience se dégage du cynisme  .Pour moi  dont les initiatives ont été continuellement  saboté toute ma vie par des partisans des frontières politiques et culturelles, il est clair que c'est le fait d'agir en fonction des limites spirituelles des populations qui est de la démagogie. Puisque ces populations se réclament généralement de civilisations bâties par des penseurs universalistes, il est de mon devoir de pédagogue de pointer du doigt cette fausse conscience . Comment sinon pourrait on espérer une évolution ? Un autre argument est que les frontieres protègent les identités culturelles. D'abord je constate que la caste dominante de la planète est de plus en plus multiraciale et ne connait aucune frontière . Sans doute pense t on dans cette caste que l'on fait preuve d'une maturité supérieure à celle de la population qui dépend d'elle. Je dirai plutôt que ça arrange les affaires  de la caste de parquer les peuples comme du bétail et de les exciter les uns contre les autres, ce qui renforce les frontières . Cela arrange la caste mondialiste de voir des européens soupçonner les noirs comme de potentiels voleurs de leur prospérité et des noirs haïr des blancs en tant que pilleurs des matières premieres d'Afrique. Je ferai remarquer que sur toute la planète , les peuples sont gavés des mêmes feuilletons  télévisés, des mêmes informations filtrées, et que la diversité des cultures n'existe plus. Alors pour perpétuer des académismes identitaires , les puissants  subventionnent au compte goutte quelques associations de défense de telle ou telle culture. Mais ce que j'ai vu c'est que la survivances des pratiques culturelle est rarement le fait de ces monopoles caricaturaux de la tradition. Les pratiques culturelles, notamment artistiques et linguistiques , ne peuvent survivre que par   la conscience de créateurs individuels ,parfois même sans public, et non pas dans le refus des métissages intellectuels , qui ont toujours existé  . Je crois qu'à partir du moment où existe une gouvernance sociale mondiale, où la majorité de la population ne vive pas dans la précarité , dans la survie, les autonomies des régions et les libertés individuelles encouragent par elles mêmes la diversité des pratiques culturelles traditionnelles et modernes. Ce qui est mondialisé à l'heure actuelle , ce sont les médias et les multinationales. Or c'est la taxation sociale qui doit être mondialisée, la mise en oeuvre des droits citoyens de protection de la dignité même en Europe , où c'est un crédo loin d'être mis complètement en pratique. Les médias et les entreprises doivent être des moyens locaux pour les communautés autonomes de petite taille, de sorte que le citoyen puisse être en relation avec ses élus, et ne pas être géré par des technocrates invisibles . Pour retarder l'évolution humaine, la propagande des prédateurs a toujours été de la diaboliser ou de faire du catastrophisme, ce qui fait qu'il y a beaucoup plus d'angoisse dans les pays riches que dans les pays pauvres. Bien évidemment, l'abolition de l'esclavage a ruiné l'économie des esclavagistes qui ne se sont pas recyclés. Et ceux qui s'accrochent à l'actuel apartheid planétaire comme à une protection des cultures au Nord comme au Sud seront ruinés tôt ou tard, car la majorité de la population terrestre, avec les moyens modernes de communication, est en train de découvrir que c'est elle que l'on ne cesse de ruiner davantage. La dignité de la majorité des habitants de la planète est insultée par la précarisation croissante, par le cynisme des exploiteurs, par l'hypocrisie qui consiste à proclamer des principes droit de l'hommiste ou spirituel  en ne les appliquant que de façon opportuniste . Et cette majorité n'a de perspective d'amélioration de son sort que par une coordination internationale des exploités de toutes religions ou convictions, mais unis pour des pressions synchronisées ,comme l'est la gestion des multinationales selon les difficultés rencontrées ici ou là. 

     

    *

    version 2

    La première version de ce poème , d'abord appelé Passeport, a été publiée dans le "Trait d'Union" à Pondichéry, puis dans la Dépêche de Tahiti et dans les "108 poèmes clefs " chez LA BARTAVELLE EDITEUR en 1994. 

     

    opus 643  : Passeport pour la Dignité

     

    *

     

    opus 643  : Passeport pour la Dignité

     

    opus 643  : Passeport pour la Dignité 

    le bled natal de D.O.Tron et de Rachid Madani, qui a pris cette photo ci dessus


    votre commentaire
  • version 1

    peinture acrylique sur toile montée  sur châssis par l'auteur D.O.TRON ,en vente chez Tila PK 13,5 à Maatea, Moorea

    NA TAEAE  E TORU

    = les trois frères , en reo maohi

     

     

    opus 241  TRADUIT DES ETOILES

     

     

     ___

    version 3

     

    opus 241  TRADUIT DES ETOILES

     

    = chanson sans nuages ,en tamazigh taitoq

    Enregistrement  sur 3 pistes d' Audacity et compression en 32 kbs mp3 . Flûte de pan, castagnette, natuvangam, guitare , chant par Dominique Oriata TRON .Le  texte  reprend presque complètement celui de  la version 2 publiée dans un article de la page faceBook "fondation Abalyon". Les accords  du thème musical sont 2G6, 3D7 et 1C, les numéros indiquqnt pour  la case la plus haute sur le manche . 

    __

     

     

    version 4

     TRADUIT DES ETOILES

     

     

    Nous les soleils associés qui sommes vos grands frères

    nous supplions toutes fourmis à prétention humaine !

    Entendez notre voix musclée par la magie des orgues du silence : 

    Brulez dans nos rayons les aiguillons de vos conspirations

    , de vos instincts de prédateurs 

    Cessez d'rganiser peine et discorde et désolation 

    sur la planète verte sinon vous mêmes

     vous en perdrez bientôt la consolation !

     

    Les sources , les fontaines sont à tous,

     pour y boire et s'y laver ...

    Enivrons nous d'eau claire en amont 

    et choisissons l'aval pour nous baigner.

    Le seul travail qui est sensé 

    c'est de guérir la vie et de créer la joie

    de conduire les eaux jusqu'au coeur du désert

    afin que nos rayons nourrissent à foison

    les fruits les feuilles les racines !

     

    Chaque forme de la Création

    est un balbutiement du Grand Secret !

    Et si le monde est un tel Mystère

    à nous d'être toujours plus vrais

    pour  le voir de plus en plus dénudé ..;

     

     

    Vous reines des fourmis, des termites ,

    des femmes et des hommes

    distribuez aimablement comme des clés 

    des tâches de jardiniers sans contraindre personne

    laissez du temps aux travailleurs

    comme on laisse de l'espace aux plantes

    et cessez de gaver vos rois, vos reines ,vos spéculateurs  !

    Le grenier est déjà plein, il s'appelle planète Terre

    Arrêtez de faire souffrir nos destins 

    Par vos contrôles aux frontières !

     

    Oui , nous savons que vous êtes convaincus

    de défendre un trésor mérité par vos ancêtres

    contre l'armée voisine d'affamés

    acculés par les escrocs aux déserts ...

    C'est un mauvais calcul, car les vrais bienfaiteurs

    ce sont nous les soleils associés dans le ciel ...

     

    Protégez donc plutôt la fleur des haleines putrides

    et vous mêmes accéderez à la fête du coeur

    brûlez dans nos rayons vos rancoeurs et vos peurs !

     

     

    Hommes pervers aux venins puissants

    abattrez vous jusqu'au dernier des flamands roses ?

    jadis ils faisaient halte sur cette île entre le sud et le nord

    Vous prétendez que tout ce qui passe dans le ciel

    vous appartient, même la chair de l'oiseau migrateur

    mais dans l'enfer des zombis  que vous êtes déjà

    vous n'emporterez rien que votre pesanteur !

     

    Cramponnez vous plutôt aux rayons généreux

     qui vous chauffent  et vous éclairent

    le vrai pouvoir n'est pas celui de la mort

    mais le chant et les vergers partageables 

    qui donne  sa chance à la Vie !

     

    Vos malédictions ne sont pas crédibles

     seuls vous obéiront les plus terrorisés

    jusqu'à ce qu'ils vous supplantent et vous avilissent !

    Vos chantages constants font suinter 

    de venin les portes de vos refuges... 

     

    Eduquez vous plutôt à devenir les serviteurs 

    patients de la recherche du vrai dans l'ascèse

    il y aura alors assez de grain pour tous, 

    assez d'astres , et même le repos de la nuit

    délivrez vous délivrez nous de la logique du chasseur

    ayez honte à jamais du champ de ruines de vos ambitions

    et laissez nous semer à notre rythme ,

     sans vous payer de droits d'auteur sur chaque graine!

     

    Craignez qu'à force de dévaluer le poème du monde

    et d'en ferme un problème pourceux que vous menacez

    afin de lever des taxes sur l'eau et la lumiere

    il vous manque jusqu'à l'amitié soumise des pierres !

     

    A défaut de reddition à la conscience paisible du partage cosmique

    Vous vous êtes enchainés à vos imprécations 

    et vos truquages financiers, vos artifives médiatiques !

     

    Cessez d'interférer dans le souffle des créatures, 

    concentrez vous sur vos pétales pour les déployer  

    car sans amour ni amitié  votre fête est vitrifiée!

     

    Bien sûr dans les clapiers et les cages pour singes, 

    centaures et autres chimères

    dans les cellules marécageuses où vos chantages

     nous ont traqués

    vous avez limité l'horizon aux servitudes descorps

    et chacun dans son cercueil 

    zoologique craint le pire

    et surtout d'avoir été pesé 

    comme une viande esclave

    programmée comme Sisyphe 

    poussant toujours en vain son rocher

    ou Tantale perpétuellement assoiffé ...

     

    En nous injectant vos  angoisses , 

    en  faisant respirer à vos enfants

    la pollution de vos déjections dans l'atmosphère

    vous vous donnez des profils de sauveurs

    mais vos égos démesurés vont exploser

     ils ne sont que fantômes multipliés 

    au bord du gouffre de votre inanité !

     

    Or elle a commencé à se lever 

    l'aube de l'Evolution humaine 

    raisonnable , logique , en équilibre

     à la façon de nos  danses galactiques !

     

    Vos armes sont la terreur des mots truqués , 

    escortés d'images hypnotiques

    de tanks et de drônes coalisés

    savamment dosés pour tuer le courage

    et faire plébisciter par les électeurs exaltés

     le sectarisme des dents assoiffées 

    comme la loi Divine de la réalité...

     

    déposez vos couronnes vos couronnes

    aux odeurs de charognes

    Elle vous désignent pour la bousculade

    vengeresse où vous serz damnés

    vous êtes des imposteurs philosophiques !

     

    Nous les Soleils , vos frères associés

    qui ne craignons ni le futur ni le passé

    nous vous suggérons de déchirer complètement

    le rideau qui  dissimule l'information véridique 

    afin que tous les yeux puissent faire tinter 

    leurs paupières dans la clarté !

     

    Le margouillat aux doigts aimantés même au plafond

    salue le nouveau monde  vivable de l'utopie assumée

    et ses jardiniers inventeurs de semences ...

     

    En dansant les humains se sont construits des ailes

    des ailes du dedans ou du dehors 

    pour traverser les âges de plomb et de mort

    orchestrés par  les marchands d' armes et d'illusions !

     

    Nous les soleils associés qui decillons vos paupieres

    nous vous disons qu'en dépit 

    de toute la panique que vous semez

    vous ne parviendrez pas à enterrer la vérité de l'arbre

    et que ses fruits appartiennent à tous,

     et que la terre est assez vaste

    pour que chacun ait le droit de planter 

    sans craindre vos rapines , vos autorisations!

     

    Sur toute la planète  dans la campagne et sur les mers

     et par les foudres d' internet fêtons la fraternité

    pacifique des hommes qui ont retrouvé leur dignité

    dans la révolte de leur conscience ressuscitée !

     

    Unissez vous  contre la Bête Immonde 

    qui  a déclaré la guerre mondiale à votre temps , à votre espace

    Oui l'hydre à mille têtes enfin est démasquée :

    machines à décerveler , fascismes rampants ,

    taupes qui nount ont saboté

     litanies de sectes aux priorités trompeuses

     

    Les démiurges cyborgs, les apprentis sorciers

    sont sortis de leurs terriers pour vous enchaîner

    mais les outrages sont sous nos projecteurs, 

    de longues listes d'humiliations 

    et de mensonges depuis des siècles ...

     

    Oui , le monde humain 

    est à réinventer, c'est possible et cela 

    a commencé, un nouveau contrat social est en chantier !

     

    Et nous les grands soleils jamais fatigués de rayonner

    Nous sommes les ouvriers du Supramental Cosmique

    venus porter secours aux assoiffés d'Amour et de Justice !

     

    Sans cesse nous faisons  sonner dans le silence et l'ultra son

    le gong du saut évolutif de votre espèce

    humaine mais pas encore assez humaine

    emprisonnée dans les noeuds de ses appétits insensés !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique